Nos actions
Accueil Actualités 1re COP métropolitaine : des engagements pour la rénovation énergétique des logements privés
Grand Paris

1re COP métropolitaine : des engagements pour la rénovation énergétique des logements...

Construction - Grand Paris

Saint-Denis : la tour Pleyel se prépare à sa deuxième vie

Grand Paris - Transport

Le 1er tunnelier de la ligne 16 inauguré à Aulnay-sous-Bois

Grand Paris

1re COP métropolitaine : des engagements pour la rénovation énergétique des logements privés

Emmanuelle Wargon arrive à la Maison de la chimie pour ouvrir la 1re COP métropolitaine. © Jgp

Un peu plus de six mois après avoir adopté son plan climat air énergie, la métropole du Grand Paris organisait, mardi 2 juillet 2019, sa première COP autour de la question de la rénovation énergétique des logements privés. En présence d’Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire.

Depuis sa création il y a trois ans, la métropole du Grand Paris s’est toujours « engagée résolument en faveur de la transition énergétique », a rappelé son président Patrick Ollier en ouvrant la COP (conférence des parties) métropolitaine mardi 2 juillet à la Maison de la chimie à Paris. Un engagement qui s’est notamment traduit par l’adoption à l’unanimité d’un plan climat air énergie métropolitain (PCAEM) le 12 novembre 2018, a poursuivi le maire de Rueil-Malmaison en saluant un panel d’élus métropolitains présents dans la salle, au premier rang desquels Yves Contassot, président de l’Agence parisienne du climat (APC) et président du groupe vert à la MGP, à l’initiative de cette première COP #GrandParis2degrés.

 

Cette conférence-action était consacrée à la rénovation énergétique des logements privés, « un enjeu majeur contre le dérèglement climatique », a insisté l’élu vert en rappelant que c’est d’abord en intervenant sur le bâti existant que l’on pourra faire baisser les émissions de gaz à effets de serre.

 

Une politique prioritaire

Une démarche saluée par Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, invitée à s’exprimer à la tribune avant les débats de la matinée. « Bien sûr, les collectivités locales ont besoin de l’État sur cette politique prioritaire, que ce soit en termes de financement, d’accompagnement, d’organisation, et bien sûr l’État a besoin des collectivités locales qui sont au plus près à la fois des particuliers et des acteurs de terrain », a assuré Emmanuelle Wargon en réponse à une interpellation de Patrick Ollier (« Madame la ministre nous vous aidons à mettre en place votre politique mais nous avons aussi besoin que vous nous aidiez »).

 

Le constat est lui aussi partagé, a poursuivi la ministre :

A l’échelle nationale, le secteur du bâtiment c’est 25 % des émissions de gaz à effet de serre, c’est 45 % de la consommation d’énergie finale. Nous avons 7 millions de passoires thermiques en France.

Ces préoccupations se retrouvent à l’échelle de la métropole où 53 % de la consommation énergétique en secteur résidentiel est consacrée au chauffage et 425 000 ménages en situation de précarité énergétique.

Afin de favoriser le chantier de la rénovation énergétique des logements privés, Emmanuelle Wargon a indiqué que le gouvernement s’est engagé à simplifier les aides existantes en fusionnant en 2020 les primes de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), en confiant à l’Anah le rôle de guichet unique chargé d’attribuer ces aides.

 

Importance de l’accompagnement

En présence de tous les acteurs contribuant dans la métropole, chacun à son niveau, à l’amélioration énergétique des logements collectifs et individuels qu’il s’agisse des collectivités, de l’Anah, représentée par sa directrice générale, l’ancienne DG de l’IAU Valérie Mancret-Taylor, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), en présence de son directeur régional Michel Gioria, des agences locales de l’énergie et du climat (Alec), des bailleurs, des acteurs de la maîtrise d’œuvre, de la construction, de la banque, des organismes de recherche, etc. la suite de la matinée a permis d’approfondir les questions touchant en particulier aux moyens de faciliter et de massifier le recours aux outils de financement existants. Que ces derniers soient nationaux ou développés à l’échelle de la métropole à l’image du dispositif Coach copro animé par l’Agence parisienne du climat ou du Pass rénovation habitat de l’agence MVE (Maitrisez votre énergie).

L’importance de l’accompagnement, en particulier des copropriétaires, a été a soulignée à plusieurs reprises, différents intervenants insistant à ce sujet sur le rôle essentiel des Alec et la nécessité de pérenniser ces structures ancrées dans les territoires. Autre enjeu : celui de la coordination et de la fédération des acteurs, qui peut notamment être assuré par la métropole.

 

Logo Journal du Grand Paris         Article écrit en partenariat avec Le journal du Grand Paris.

 

Cet article vous a-t-il intéressé ?

0

oui

non

0

haut de page

Nous suivre

La Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour pouvoir mesurer la fréquentation du site. En poursuivant votre navigation et en faisant défiler la page vous acceptez leur utilisation.

Paramétrer les cookies

Profitez de notre meilleure expérience !

La société Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour améliorer votre expérience et pour nous permettre de mesurer l’audience du site. Pour en savoir plus sur les types de cookies utilisés sur ce site et les gérer, cliquez sur « Paramétrer ». Si vous désactivez certains cookies, cela peut affecter votre navigation sur le site.

Plus d'informations

Paramétrer
Tout accepter

Accédez au site sans option

Ces cookies sont indispensables pour permettre le bon fonctionnement du site. Vous ne pouvez pas désactiver ces cookies car le site Internet ne peut pas fonctionner correctement sans eux.

Toujours actif

Accédez au site sans option

Cookies techniques Cookies fonctionnels

Les cookies techniques servent, par exemple, à garder temporairement en mémoire les informations de connexion et fournir une connexion sécurisée. Les cookies fonctionnels permettent de mémoriser vos préférences sur le site, comme votre panier par exemple.

Aidez-nous à améliorer notre site

Ces cookies nous permettent d’analyser votre navigation et de mesurer l’audience de caisse-epargne-ile-de-france.fr en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Accepter
Confirmer