Nos actions
Accueil Actualités L’Atelier Médicis, emblème du Grand Paris de la culture
Aménagement - Culture et éducation

L’Atelier Médicis, emblème du Grand Paris de la culture

Grand Paris - Transport

Grand Paris express : le génie civil de la gare de Fort d’Issy-Vanves-Clamart

Construction - Grand Paris

Saint-Denis : la tour Pleyel se prépare à sa deuxième vie

Aménagement - Culture et éducation - Grand Paris

L’Atelier Médicis, emblème du Grand Paris de la culture

L’atelier Médicis de Clichy-Montfermeil, (Seine-Saint-Denis) symbolise la mutation d’un territoire symbolique d’un certain mal-être des banlieues. L’Atelier disposera prochainement d’un bâtiment transitoire situé entre Clichy-sous-Bois et Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Avant le lancement du bâtiment définitif. Zoom sur un des projets les plus emblématiques du Grand Paris de la culture.

L’Atelier Médicis, projet emblématique du Grand Paris de la culture, lancé en 2015, avance à vive allure. Dans des bureaux où s’active une dizaine de personnes, à deux pas de la future gare de la ligne 16 du Grand Paris express, Olivier Meneux, son directeur, peut désigner du doigt l’emplacement du bâtiment provisoire qui accueillera l’Atelier Médicis jusqu’au début de la prochaine décennie. Une maison du projet située le long de la Dhuys, à la place d’une aire de jeux, contribuant à la préfiguration du bâtiment définitif, qui prendra place là où s’élèvent encore aujourd’hui les tours Utrillo. De vastes immeubles de bureaux qui ne furent jamais vraiment occupés et dont la déconstruction a commencé.

Concilier l’excellence et l’ouverture

L’Atelier Médicis ? L’idée lancée par Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture, qui fait racheter par l’Etat cette tour tertiaire n’a pas changé : construire une résidence d’artistes empruntant son nom à la prestigieuse Villa Médicis de Rome. Validé en 2015 par Fleur Pellerin après un temps d’arrêt, le projet n’a pas changé de nature : concilier l’excellence artistique en soutenant des artistes de renom national et international et l’art pour tous, à travers la présence de ces artistes dans les écoles, auprès des habitants, par le biais de spectacles, d’expositions et d’enseignements artistiques. En faisant de Clichy-Montfermeil et de ses populations le sujet de leurs créations. « Avec un calendrier concomitant à celui de l’arrivée de la ligne 16 du

Grand Paris express, l’Atelier Médicis doit participer à la démonstration que Clichy-Montfermeil peut également être un lieu de vie artistique et culturelle, un lieu de destination en somme, et pas seulement une ville que l’on quitte le matin pour aller travailler et où l’on rentre pour dormir », résume le maire de Clichy Olivier Klein.

 

Bienvenue dans un monde de culture partagée

« Difficile, jusqu’à présent, de se sentir relié à la société lorsque l’on met 40 mn en bus pour rejoindre les gares RER du Raincy ou de Gagny, porte d’entrée du réseau vers le reste du monde », poursuit Olivier Meneux. Un enclavement qui appartiendra bientôt au passé, avec la desserte des lieux, par le Grand Paris express d’une part et le tramway T4 d’autre part. Bye-bye les clichés véhiculés par Fox News sur toute la surface du globe, dont les journalistes évoquent les « Muslim riots », après les émeutes de 2005. Bienvenue dans un monde de culture partagée… C’est tout le sens du projet, qui est donc désormais déjà une réalité. Jean-François Carenco, ancien préfet d’Ile-de-France qui siège au sein du conseil

d’administration de l’Etablissement public de coopération culturelle (EPCC) Atelier Médicis créé en 2016 pour porter le projet ne tarit pas d’éloge. Il loue à chaque occasion un chantier qu’il considère comme la meilleure illustration « du Grand Paris créateur de lien social, de développement économique et d’émotion culturelle » qu’il appelle de ses vœux. En joignant le geste à la parole. L’Etat finance le projet, dont le budget de fonctionnement s’élève à 1,5 M€, à hauteur de 80 %. Les villes de Clichy et Montfermeil, l’Etablissement public territorial de Grand Paris Grand Est, le département de Seine-Saint-Denis, la métropole du Grand Paris et la Région complètent le tour de table.

 

Facteur d’attractivité

En janvier 2018 démarrera donc la construction de la maison du projet, qui prendra place dans un bâtiment démontable, le long de l’aqueduc de la Dhuys (*). Sur 800 m2 répartis sur plusieurs niveaux, ce bâtiment, dessiné par Encore heureux architectes comprendra un espace d’accueil du public, des ateliers d’artiste, une salle de spectacle d’une centaine de places pouvant se transformer en un lieu d’exposition, ainsi qu’une vaste terrasse et des locaux administratifs. Olivier Meneux ne cache pas qu’il espère que la réglementation de Natura 2000, qui s’impose sur ce site, puisse se détendre pour que le bâtiment provisoire demeure au-delà des 6 à 8 ans prévus. Il accompagnerait ainsi le bâtiment définitif, prévu à la place de la Tour Utrillo, face à la sortie de la gare de la ligne 16 du Grand Paris express, dont le projet, qui devrait s’étendre sur 20 000 m2, est en cours d’élaboration. Olivier Meneux y voit des espaces de création, de spectacle et d’exposition, d’enseignement des arts mais aussi une bibliothèque du futur, un tiers-lieux abritant les co-workers et autres nomades d’un monde du travail également réinventé. La culture, conclut Olivier Meneux, demeure le meilleur des facteurs d’attractivité.

 

Logo Journal du Grand ParisArticle écrit en partenariat avec Le journal du Grand Paris.

Cet article vous a-t-il intéressé ?

3

oui

non

1

haut de page

Nous suivre

La Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour pouvoir mesurer la fréquentation du site. En poursuivant votre navigation et en faisant défiler la page vous acceptez leur utilisation.

Paramétrer les cookies

Profitez de notre meilleure expérience !

La société Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour améliorer votre expérience et pour nous permettre de mesurer l’audience du site. Pour en savoir plus sur les types de cookies utilisés sur ce site et les gérer, cliquez sur « Paramétrer ». Si vous désactivez certains cookies, cela peut affecter votre navigation sur le site.

Plus d'informations

Paramétrer
Tout accepter

Accédez au site sans option

Ces cookies sont indispensables pour permettre le bon fonctionnement du site. Vous ne pouvez pas désactiver ces cookies car le site Internet ne peut pas fonctionner correctement sans eux.

Toujours actif

Accédez au site sans option

Cookies techniques Cookies fonctionnels

Les cookies techniques servent, par exemple, à garder temporairement en mémoire les informations de connexion et fournir une connexion sécurisée. Les cookies fonctionnels permettent de mémoriser vos préférences sur le site, comme votre panier par exemple.

Aidez-nous à améliorer notre site

Ces cookies nous permettent d’analyser votre navigation et de mesurer l’audience de caisse-epargne-ile-de-france.fr en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Accepter
Confirmer