Accueil Actualités Deux tiers des chantiers de SNCF Réseau ont repris
Transport

Deux tiers des chantiers de SNCF Réseau ont repris

Construire - Transport

Révision du PLU de Paris : vers un document bioclimatique et métropolitain

Transport - Innovation

Mobilité aérienne urbaine : la RATP, ADP et Choose Paris Region dévoilent les lauréats...

Transport

Deux tiers des chantiers de SNCF Réseau ont repris

Les chantiers de modernisation et de développement de SNCF réseau en Ile-de-France ont repris progressivement depuis le début du mois d’avril. L’impact est en cours d’évaluation.

Si les agents de l’établissement public ont assuré la maintenance de la sécurité et de la performance du réseau ferré pendant la durée du confinement, les travaux ont été suspendus avant de redémarrer progressivement en avril. Au 19 mai 2020, ce sont deux tiers des chantiers qui ont repris, rapporte SNCF réseau, et l’objectif est d’atteindre les 100 % à fin juin. « La priorité est accordée aux chantiers liés à la performance et à la sécurité du réseau », est-il précisé.
Si le redémarrage est progressif, indique l’établissement public, c’est tout d’abord pour tenir compte des règles fixées par l’organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP). « Avant de reprendre, les intervenants de chaque chantier travaillent à la déclinaison des mesures de prévention, à l’occasion d’ateliers conjoints, afin de les adapter aux spécificités des lieux et des opérations. » Après la préparation des sites, des chantiers tests sont menés pour vérifier que les gestes barrière sont adaptés et maîtrisés.

Rattrapage sur la maintenance

Deux autres raisons expliquent ce rythme : d’une part, le temps de redémarrage des chaînes d’approvisionnement dont l’arrêt a pu causer des ruptures dans l’acheminement de certains matériaux ; d’autres part, la disponibilité des équipes, dont l’hébergement et la restauration des personnels en grand déplacement constituent des « défis du quotidien », signale SNCF réseau. Parmi les chantiers relancés figurent la mise en accessibilité de la gare de Saint-Denis et le renouvellement des voies du RER C avec un train-usine.
Malgré le maintien de la maintenance pendant le confinement, un « effort de rattrapage durant les mois de mai et de juin » est tout de même programmé afin de « retrouver un niveau nominal de performance et de robustesse du réseau ». L’annulation des interruptions de trafic en avril – afin de maintenir la circulation sept jours sur sept – nécessite de reprogrammer les interventions prévues dans les créneaux de mai et de juin.

Impact en cours d’évaluation

L’établissement public apporte aussi une « attention particulière » aux opérations majeures dont l’annulation « retarderait fortement les projets auxquels elles appartiennent ou mettrait en péril d’autres chantiers avec lesquelles elles sont imbriquées ». Les chantiers imbriqués du CDG express à la gare de l’Est et du futur centre de contrôle du RER E à Pantin (Seine-Saint-Denis) ont notamment repris en avril.
La suspension et la reprise progressive des chantiers entraînent des retards sur la réalisation des projets. SNCF réseau considère qu’il est « trop tôt pour rebâtir l’ensemble des plannings et mesurer l’impact de l’épidémie sur les calendriers et les coûts ». Le programme de travaux de cet été est en cours d’adaptation avec les transporteurs et Ile-de-France mobilités.

LEG 01 : Chantier de mise en accessibilité de la gare de Saint-Denis, le 9 mai. © Anne-Claude Barbier

Cet article vous a-t-il intéressé ?

0

oui

non

0