Accueil Actualités Le préfet Guillaume inaugure l’achèvement du T4, au rodage contrarié
Grands projets - Transport

Le préfet Guillaume inaugure l’achèvement du T4, au rodage contrarié

Banquier du Grand Paris

Et à la fin, c’est Patrick Ollier qui gagne !

Banquier du Grand Paris

Patrick Ollier : « Je suis candidat pour poursuivre tout ce qui a été engagé »

Grands projets - Transport

Le préfet Guillaume inaugure l’achèvement du T4, au rodage contrarié

L’extension du T4 jusqu’à l’hôpital de Montfermeil, une des premières sorties publiques du nouveau préfet de région Marc Guillaume, a donné l’occasion aux élus de pousser un « coup de gueule » à l’intention des maîtres d’œuvre et constructeurs du tramway, dont le rodage connait une série de dysfonctionnements.

Le crissement du tramway lorsqu’il tourne n’est qu’un des bugs dont souffre le débranchement du T4, qui relie désormais Bondy à l’hôpital de Montfermeil (Seine-Saint-Denis). Des dysfonctionnements de signalisation, des pannes diverses, ainsi que des malfaçons relatives à l’infrastructure, par exemple des regards de circuit de voie inondés, ont été listés par Sylvie Charles, directrice générale de Transilien. « Je souhaite ici pousser un coup de gueule », a ajouté Valérie Pécresse, sans les citer mais à l’intention des maîtres d’œuvre, et du groupement de constructeurs, afin qu’ils remettent promptement tout cela en bon état de marche.

« La deutsch qualität n’est pas, cette fois, au rendez-vous », a ajouté Sylvie Charles au sujet des rames Avento, de Siemens, qui ne donnent pas satisfaction, contrairement aux Dualis, d’Alstom. La présidente de Région a annoncé, à ce sujet, la commande de 11 nouvelles rames Dualis, qui entreront en service mi-2022. L’élue a indiqué que L’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar), travaillait dès à présent à la résolution du crissement provoqué dans certains virages par le passage du tramway.

Désenclavement

Ces bugs évoqués, chacun s’est félicité du raccourcissement significatif des temps de parcours qu’offre ce nouveau tronçon, dont l’essentiel avait été inauguré le 14 décembre dernier, à Clichy-sous-Bois. Le T4 place Montfermeil à 30 min de Bondy contre 50 jusqu’à présent, et fait gagner aux Montfermeillois 15 min pour se rendre à Aulnay, réduisant drastiquement également les temps de trajet pour gagner Paris. La fréquence sur cette ligne sera prochainement portée de 9 min30 à 7 min, a-t-on appris également.

Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, a rappelé que la reconstruction du Centre hospitalier intercommunal de Montfermeil figurait parmi les projets qu’Édouard Philippe avait inscrit parmi les priorités du plan d’investissement de l’Etat pour la Seine-Saint-Denis. Le président de Grand Paris Grand Est a salué le travail de la Société historique du vieux Montfermeil, qui vient de rédiger un ouvrage sur 150 ans d’histoire des tramways locaux.

Rénovation urbaine

« En inaugurant ce prolongement, c’est le visage de la Seine-Saint-Denis tout entière que vous découvrez, a déclaré Stéphane Troussel à l’intention de Marc Guillaume, nouveau préfet de la région Ile-de-France, préfet de Paris. Mais en matière de désenclavement du territoire, il ne faut pas s’arrêter là », a poursuivi le président du conseil départemental, listant les handicaps, mais aussi les atouts, du département. « Montfermeil constitue un exemple de rénovation urbaine », a déclaré le préfet de région, évoquant notamment la transformation du quartier des Bosquets.

Marc Guillaume a salué au passage le travail de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), et évoqué également les autres projets de transport en cours, et qui contribueront à désenclaver le secteur, citant les lignes 15 (à Bondy) et 16 du Grand Paris express. L’ancien secrétaire général du gouvernement a donné rendez-vous à l’assistance pour l’inauguration de la boucle du T4, qui traversera la ville de Montfermeil, et permettra la poursuite de sa requalification. Le débranchement du T4 a couté 270 millions d’euros, financés par la région Ile-de-France à 49 %, par l’État à 37 % et la SNCF à 14 %, indique Ile-de-France mobilités.

Encadré

Valérie Pécresse soutient l’école de cinéma de Ladj Ly

La présidente de l’Ile-de-France a rencontré en amont de l’inauguration du prolongement du T4 le cinéaste montfermeillois Ladj Ly. « La Région va soutenir son projet d’école de cinéma, de même que le CNC », a-t-elle souligné. Un CNC qui n’avait pas souhaité financer le film de celui-ci, Les Misérables, « contrairement à la Région, qui soutient les créateurs des quartiers populaires, pour favoriser le développement de cette culture urbaine que le monde entier nous envie », a indiqué la présidente de Libres !. Valérie Pécresse a également rencontré les équipes des Ateliers Médicis, ainsi que les personnels du centre hospitalier de Montfermeil, en première ligne durant la crise sanitaire du printemps dernier.

LEG01 : Coupage du ruban tricolore. © Jgp
LEG02 : Xavier Lemoine et Marc Guillaume, dans le T4, samedi 5 septembre 2020. © Jgp
LEG03 : Marc Guillaume, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris. © Jgp
LEG 04 : Valérie Pécresse, entourée du maire de Livry-Gargan Pierre-Yves Martin, du préfet Marc Guillaume et de Stéphane Troussel, président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis. © Jgp

Cet article vous a-t-il intéressé ?

1

oui

non

0