Nos actions
Accueil Actualités Quand l’épargne reconstruit la France d’après-guerre

Quand l’épargne reconstruit la France d’après-guerre

La Caisse d’Épargne fait éclore les jardins ouvriers

La création du livret d’épargne

Quand l’épargne reconstruit la France d’après-guerre

Créée en 1818, la Caisse d’Epargne a pour ambition de résoudre la question du paupérisme grâce à l’épargne et au bon usage de l’argent. À une époque où il n’existe aucun organisme de dépôt ouvert à tous, les fondateurs Benjamin Delessert et le duc François de La Rochefoucauld-Liancourt destinent la nouvelle institution aux classes populaires.

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’épargne sert de fer de lance financier à la reconstruction et à la modernisation de la France. En 1950, Jean Minjoz, député-maire de Besançon, dépose un projet de loi autorisant l’établissement bancaire à employer une partie des fonds du livret en prêts boni és aux collectivités locales et organismes publics.

Investie d’un rôle inédit, la Caisse d’Epargne contribue ainsi au financement des infrastructures et des équipements collectifs : travaux de voirie, d’adduction d’eau, électrification des campagnes, construction de bâtiments administratifs et scolaires, de métros, tramways… L’épargne collectée par les Caisses d’Epargne devient l’un des rouages essentiels du financement public. La Caisse des dépôts, gestionnaire des fonds du livret d’épargne depuis 1837 est surnommée, quant à elle, la banque du Plan.

Cet article vous a-t-il intéressé ?

6

oui

non

0

haut de page

Nous suivre

En poursuivant la navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus cliquez ici.