Accueil Actualités Les premiers rails du Grand Paris express soudés à Champs-sur-Marne
Construire - Transport

Les premiers rails du Grand Paris express soudés à Champs-sur-Marne

Aménagement

S. de Faÿ (GPA) : « Le bien-être des habitants doit rester le premier critère de...

Construire - Construction

Tours Duo : visite de chantier un an avant la livraison

Construire - Transport - Construction

Les premiers rails du Grand Paris express soudés à Champs-sur-Marne

Nouveau signe de l’avancement du Grand Paris express, les premiers kilomètres de rails de la ligne 15 sud du Grand Paris express à la gare de Noisy-Champs sont en train d’être posés.

Les sept premiers kilomètres de la double voie de la ligne 15 sud du Grand Paris express sont en train d’être posés à partir de la gare de Noisy-Champs (Seine-et-Marne), à deux pas de la Cité Descartes. C’est Coral (contraction de Colas rail et d’Alstom), qui effectue ces travaux aussi spectaculaires que symboliques. La visite organisée jeudi 29 octobre 2020 constitua la bonne nouvelle d’une journée qui en fut avare. « C’est une étape importante dans la progression du chantier du Grand Paris express », a indiqué Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris.
Depuis février 2020, les équipes de Coral ont posé 1 800 m de rails et traverses sur quatre voies dans l’arrière-gare de Noisy-Champs, ainsi que les communications croisées permettant les retournements des métros dans l’arrière-gare. En novembre, ces équipes de pose de voies poursuivront leur activité à Champigny (Val-de-Marne) sur la voie de raccordement entre la ligne 15 sud et le futur centre d’exploitation et maintenance. Sur le site de Noisy-Champs, elles laisseront la place aux travaux d’installation de la caténaire rigide, puis aux travaux d’équipements linéaires du tunnel (colonnes sèches, chemins de câble, etc.).

3,5 milliards d’euros pour les systèmes

La gare de Noisy-Champs constituera une gare d’interconnexion entre les lignes 15 sud et 16 du futur réseau de métro automatique. Les équipes de la SGP et de Coral ont présenté le site de test des voies, rails et autres équipements du futur métro.
Cette étape marque donc le début du basculement des travaux de génie civil (matérialisés par le creusement des tunnels et la construction des gares) vers l’installation des équipements des tunnels. « Après le dévoilement du matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 début octobre, le démarrage des travaux de voie ferrée concrétise chaque jour un peu plus l’émergence du nouveau métro », a souligné Bernard Cathelain.

Un tapis résilient et anti-vibratile

Pour mémoire, les travaux de génie civil de l’arrière-gare de Noisy-Champs ont été réalisés par Léon Grosse. Les parois moulées ont été effectuées de janvier à septembre 2017. Le creusement de l’ouvrage et la construction des dalles se sont déroulés de juin 2017 à mai 2019. Le chantier a été mis à disposition du groupement Coral en septembre 2019 pour permettre le début des travaux relatifs aux systèmes de transports au début de l’année 2020.
Les lignes 15, 16 et 17 sont équipées de rails 60 kg/m composés d’un alliage de plusieurs métaux dont principalement de l’acier. Le rail est acheminé sur site sous forme de « barres élémentaires » de 18 m de long. Ces barres sont soudées entre elles dans le tunnel pour former un long rail soudé, qui permet l’atteinte de vitesses importantes (jusqu’à 110 km/h pour le Grand Paris express). Les traverses qui supportent le rail sont spécifiquement conçues pour le futur métro. Elles reposent sur un tapis résilient dont la fonction anti-vibratile permet d’atténuer les bruits et vibrations causés par le passage des trains.

Optimiser la maintenance de l’infrastructure.

La traverse est contenue dans une coque insérée dans le béton de voie, ce qui facilite son remplacement dans la durée. L’utilisation de traverses anti-vibratiles et de longs rails soudés garantissent le confort des voyageurs et optimise la maintenance de l’infrastructure.
Au total, 23 marchés système dits « géographiques » représentant un montant de 1,7 milliard d’euros sont nécessaires, au niveau de l’ensemble du Grand Paris express, pour poser les équipements voie et caténaire, permettre la distribution électrique haute tension des utilités des gares, tunnels et ouvrages annexes, l’alimentation de la ventilation et le désenfumage des tunnels, ainsi que la traction des trains. A ce jour, 10 marchés ont été attribués pour un montant de 738 millions d’euros, dont 5 marchés de pose de voies ferrées et caténaires sur les lignes 15 sud et 16.

LEG01 : Les 7 premiers kilomètres de la double voie de la ligne 15 sud du Grand Paris express sont en train d’être posés à partir de la gare de Noisy-Champs. © Jgg
LEG02 : Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris. © Jgp
LEG03 : C’est Coral, (Colas rail + Alstom), qui effectue ces travaux aussi spectaculaires que symboliques. © Jgp
LEG04 : Opération de soudure des rails. © Jgp

Cet article vous a-t-il intéressé ?

0

oui

non

0