Nos actions
Accueil Actualités Paris-Saclay Spring : la Silicon Valley française fait son show
Et aussi...

Paris-Saclay Spring : la Silicon Valley française fait son show

Bicentenaire - Et aussi...

Bicentenaire : Payez avec une œuvre d’art

Et aussi...

Samsung Pay : à tester dès maintenant !

Et aussi...

Paris-Saclay Spring : la Silicon Valley française fait son show

Saclay Spring

Donner de la visibilité à l’écosystème innovant de Paris-Saclay : tel était l’objectif de la première édition de « Spring », le 23 mai 2018.

« Spring signifie printemps, mais un spring, en anglais, c’est aussi un ressort ; le ressort qui fait sortir le petit diablotin de sa boîte, par exemple. Or des choses « out of the box », autrement dit hors du commun, on peut être tout à fait certains qu’elles se développeront ici, à Saclay ! » C’est ainsi que Cédric Villani, député (LREM) de la circonscription de Saclay-Orsay, a introduit la première édition du Paris-Saclay Spring, le 23 mai dernier. L’opération était un véritable challenge :  il s’agissait de réunir l’écosystème de Paris-Saclay au sein d’un événement unique.

 

Organisé en partenariat avec Vivatech 2018, l’événement, initié par l’établissement public d’aménagement Paris-Saclay a réuni les trois communautés d’agglomération du territoire, l’université de Paris-Saclay, le pôle de compétitivité Systematic, l’IRT SystemX, le CEA tech, la chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France, l’association Finance et technologie, Vedecom, Incuballiance, la société de capital-risque Scientipôle Capital et le SATT Paris-Saclay. Environ 2 000 personnes s’étaient inscrites pour cette première édition.

Démontrer l’ouverture de la recherche locale

 

Démontrer la volonté d’ouverture de la communauté scientifique locale était l’objectif principal de Spring. Il s’agissait donc tout à la fois de montrer le potentiel de recherche, mais aussi les infrastructures accessibles à des tiers, et, surtout, la volonté de collaboration des acteurs du lieu. « Nous voulons mettre à disposition de toutes les formes d’entrepreneuriat les résultats de nos recherches », a expliqué Gilles Bloch, président de l’université de Paris-Saclay.

« Notre nouveau campus symbolise notre ouverture à tous les publics, et notamment notre attachement à l’entrepreneuriat », a renchéri Hervé Biausser, directeur général de CentraleSupélec qui accueillait l’événement.

L’université Paris-Saclay, a rappelé Gilles Bloch, a été le premier établissement universitaire à créer un fonds d’amorçage, le Paris-Saclay seed funds doté de 50 M€.

 

Des start-up par dizaines

 

Améliorer l’efficacité énergétique des datacenters (APT France), quadrupler la durée de vie des pompes à eau solaires utilisées en Afrique grâce aux ondes sonores (AXO)… Mais aussi créer des parkings sans barrière ou détecter par radar les non-arrêts aux stop (Dovop), transformer des déchets ultimes en matériaux de haute qualité (Recnorec), remplacer le bisphenol A par des déchets forestiers (Biophenol)… le visiteur pouvait rencontrer des dizaines de start-up dans les couloirs. Regroupées dans cinq thématiques : la mobilité, la santé, la sécurité, l’énergie-climat-environnement, et le smart manufacturing.

 

Spring : entre salon, convention d’affaires et visite du territoire

 

« Si l’innovation roule, encore faut-il savoir où elle va », a résumé David Ros, vice-président de la communauté d’agglomération Paris-Saclay chargé de la recherche et du développement économique. Pour ceux qui souhaitaient y réfléchir, Paris-Saclay Spring proposait des conférences sur le thème « quelle place pour l’humain dans l’innovation ? ». Pour les curieux, un village de la « smart innovation » s’était installé, regroupant des entreprises et start-up selon les cinq thématiques du jour. Et toute la journée se sont tenus des « pitch contest » de start-up du territoire.

 

Les entreprises intéressées par une éventuelle implantation pouvaient également participer à l’un des trois « tours » thématiques organisés : le smart manufacturing tour, le mobility tour et le « smart city » tour. Enfin, le Paris-Saclay Spring était aussi une convention d’affaires où des rendez-vous BtoB étaient organisés.

 

En partenariat avec le Journal du Grand Paris

Cet article vous a-t-il intéressé ?

0

oui

non

0

haut de page

Nous suivre

En poursuivant la navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt. Pour en savoir plus cliquez ici.