Nos actions
Accueil Actualités Scot : la prévention des risques naturels au menu de la première réunion publique
Grand Paris

Scot : la prévention des risques naturels au menu de la première réunion publique

Grand Paris

Le tourisme en Ile-de-France se maintient malgré les instabilités

Aménagement - Grand Paris

La REF : Paris La Défense présente son aggiornamento

Grand Paris

Scot : la prévention des risques naturels au menu de la première réunion publique

La Marne. © Jgp

La métropole du Grand Paris a tenu, mercredi 15 mai 2019, la première d’une série de 12 réunions publiques de concertation sur son schéma de cohérence territoriale à Nogent, en bord de Marne. L’occasion d’illustrer la nécessité d’un plan de prévention des crues conçu à l’échelle de la zone dense.

« Le dispositif Vigicrues constitue une parfaite illustration de la nécessité d’un schéma de cohérence territoriale conçu au niveau métropolitain : les informations recueillies à Créteil et à Gournay permettent de prévoir le niveau de l’eau à Nogent », a résumé Ivan Itzkovitch, conseiller métropolitain et animateur du comité de pilotage pour l’élaboration du Scot.

 

12 réunions publiques, retransmises en direct sur Twitter et accompagnées de visites de sites ou de balades urbaines illustreront chacune des 12 orientations du plan d’aménagement et de développement durable (PADD) (voir ci-dessous), un des deux piliers du Scot, avec le document d’orientation et d’objectifs (DOO).

 

A Nogent, lors du premier rendez-vous de ce cycle, organisé mercredi 15 mai 2019, Ludovic Faytre, spécialiste du risque et de la résilience à l’IAU, Bruno Barocca, architecte-urbaniste, et Eric Daniel-Lacombe, architecte, ont échangé notamment sur la prévention des risques d’inondation. La loi attribue en effet la responsabilité de la gestion des milieux aquatiques et de la prévention des inondations (Gemapi) à la métropole.

 

Balade sur l’île-de-Beauté

En amont de cette réunion publique organisée au Pavillon Baltard, une balade sur l’île-de-Beauté, en bord de Marne, avait permis de constater la réalité du risque d’inondation au sein de la métropole. Lors de la crue de 2018, une des plus importantes intervenues depuis celle de 1958, l’eau déborda de plusieurs mètres. La propriétaire d’une des belles demeures qui bordent la Marne à cet endroit expliqua comment la culture du risque s’est étiolée au fil du temps, les nouveaux habitants aménageant les rez-de-chaussée alors que leurs aînés les savaient inondables. « Il faut vivre avec le risque inondation, a rappelé Ludovic Faytre (IAU), le fleuve fait partie de la ville, il a été souvent un axe principal de développement de l’urbanisation ou d’activités économiques. »

L’ensemble des intervenants a souligné la catastrophe que représenterait aujourd’hui une crue équivalente ou supérieure à celle de 1910. « Le degré de risque s’évalue par la combinaison d’un aléa et d’un enjeu », a rappelé Ludovic Faytre. Autrement dit, une forte crue dans une zone désertique n’emportera pas les conséquences d’un débordement de semblable importance en zone dense. Aujourd’hui, la prégnance du numérique décuplerait les dommages de la survenance d’une crue centennale dans le Grand Paris.

 

Construire autrement en zone inondable

 

Pour autant, Eric Daniel-Lacombe, lauréat du Grand prix 2015 de l’aménagement en zone inondable, a exposé les raisons pour lesquelles il réfutait l’idée selon laquelle toute construction en zone inondable devrait être proscrite. « Il faut construire différemment, a-t-il résumé, et travailler en amont, à la fois dans le temps, pour se forger un retour d’expériences, et dans l’espace, à la recherche de sites où le lit du fleuve peut être élargi pour calmer son débit en cas de fortes pluies. »

Jacques JP Martin, maire de Nogent-sur-Marne, président de Paris Est Marne & Bois et de la commission du projet métropolitain, dont les travaux ont servi de socle aux 12 orientations du PADD, a insisté sur l’impérieuse nécessité de cesser toute imperméabilisation des sols. Patrick Ollier a indiqué que la métropole, avec la préfecture de Région et la chambre d’agriculture, étudiait actuellement comment les agriculteurs pouvaient être mieux indemnisés pour accepter plus facilement que leurs terres puissent être inondées en cas de forte crue. Le président de la métropole du Grand Paris a également rappelé les investissements consacrés par la MGP en vue de la prévention des inondations, à l’instar du financement de l’achèvement des travaux de la vanne-écluse de Joinville.

 

Une résilience en 4 axes

 

Bruno Barroca, architecte-urbaniste spécialiste de ces questions, a décrit la résilience selon un modèle se déclinant en quatre axes :

 

– Une résilience cognitive, passant par une connaissance et une culture du risque

– Une résilience fonctionnelle, supposant le renforcement de la robustesse des installations

– Une résilience corrélative, visant à adopter des dispositifs de régulation de l’offre et de la demande (limiter l’usage de l’eau aux besoins vitaux lors d’une période de sécheresse)

– Une résilience organisationnelle, qui suppose des territoires connectés et solidaires face aux catastrophes naturelles

 

Le calendrier des 12 réunions publiques

 

12 réunions doublées d’une visite de site sont organisées dans le cadre de l’élaboration par la métropole de son schéma de cohérence territoriale, dont l’adoption est prévue en 2020, après les élections municipales.

 

Mercredi 15 mai :

  • Le grand pari de la prévention des risques
  • Balade sur les bords de Marne / réunion publique au Pavillon Baltard

 

Mercredi 22 mai :

  • Le grand pari de la nature en ville 
  • Visite de la Caverne (ferme urbaine bio) / réunion publique à la halle Pajol (Paris)

 

Samedi 25 mai :

  • Le grand pari du renouveau des quartiers en difficulté
  • Balade urbaine à Clichy et Montfermeil / réunion publique aux Ateliers Médicis

 

Mardi 28 mai :

  • Le grand pari du logement
  • Visite de l’exposition sur les cités-jardins au musée d’Histoire urbaine et sociale (MUS) de Suresnes / réunion publique à la mairie de Suresnes

 

Mercredi 5 juin :

  • Le grand pari de la transition énergétique
  • Visite de la centrale géothermique de Bagneux – Châtillon / réunion publique à Sceaux

 

Mercredi 12 juin :

  • Le grand pari des déplacements
  • Visite de la Fabrique du métro en association avec la SGP / réunion publique à la Fabrique du métro

 

Jeudi 13 et jeudi 20 juin :

  • Le grand pari de l’économie circulaire

13 juin :  visite de l’usine Renault de reconditionnement à Choisy-le-Roi

20 juin : réunion publique à Thiais

 

Lundi 17 juin :

  • Le grand pari des équilibres métropolitains
  • Balade urbaine à Pantin / réunion publique au centre interdépartemental de gestion de la fonction publique territoriale

 

Mercredi 26 juin :

  • Le grand pari de la ville productive et marchande
  • Visite fluviale de la plateforme portuaire de Gennevilliers / réunion publique à Gennevilliers

 

Samedi 29 juin :

  • Le grand pari de la culture et du patrimoine
  • Visite du musée du Bourget / réunion publique au musée du Bourget

 

Lundi 1er juillet :

  • Le grand pari de l’innovation
  • Organisation d’un « smart city tour » à Issy-les-Moulineaux / réunion publique à l’auditorium du conservatoire
  • Le grand pari de la lutte contre les pollutions

 

Programmation à venir.

 

Logo Journal du Grand Paris         Article écrit en partenariat avec Le journal du Grand Paris.

 

Cet article vous a-t-il intéressé ?

0

oui

non

0

haut de page

Nous suivre

La Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour pouvoir mesurer la fréquentation du site. En poursuivant votre navigation et en faisant défiler la page vous acceptez leur utilisation.

Paramétrer les cookies

Profitez de notre meilleure expérience !

La société Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour améliorer votre expérience et pour nous permettre de mesurer l’audience du site. Pour en savoir plus sur les types de cookies utilisés sur ce site et les gérer, cliquez sur « Paramétrer ». Si vous désactivez certains cookies, cela peut affecter votre navigation sur le site.

Plus d'informations

Paramétrer
Tout accepter

Accédez au site sans option

Ces cookies sont indispensables pour permettre le bon fonctionnement du site. Vous ne pouvez pas désactiver ces cookies car le site Internet ne peut pas fonctionner correctement sans eux.

Toujours actif

Accédez au site sans option

Cookies techniques Cookies fonctionnels

Les cookies techniques servent, par exemple, à garder temporairement en mémoire les informations de connexion et fournir une connexion sécurisée. Les cookies fonctionnels permettent de mémoriser vos préférences sur le site, comme votre panier par exemple.

Aidez-nous à améliorer notre site

Ces cookies nous permettent d’analyser votre navigation et de mesurer l’audience de caisse-epargne-ile-de-france.fr en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Accepter
Confirmer