Nos actions
Accueil Actualités Villages nature veut réinventer le complexe aquatique
Construction

Villages nature veut réinventer le complexe aquatique

Aménagement - Construction

Inventons la métropole : une 3e édition sur « la construction au bord de l’eau » en...

Construction - Grand Paris

Démarrage festif des travaux de la ligne 16 à La Courneuve

Construction

Villages nature veut réinventer le complexe aquatique

L’aqualagon de Villages Nature, dessiné par l’architecte Jacques Ferrier. ©Ludovic Lecouster

Si Europacity entend réinventer le commerce et le loisir au nord-est de Paris, Villages nature, qui ouvrira cet été, propose de réenchanter les complexes aquatiques à l’est de la Capitale. Visite guidée.

Un Aqualagon (piscine à vagues, jacuzzi, toboggans sur 9 000 m2, soit le plus grand d’Europe), 916 cottages et appartements, soit 1 730 unités réparties en trois villages (deux lacustres et un forestier)… Des jardins suspendus ou « extraordinaires », une ferme, un lac, une rue commerçante – « la promenade du lac » avec ses restaurants et commerces. Le tout s’étendant sur 259 ha pensés entièrement comme un hommage à la nature et au développement durable, à 32 km à l’est de Paris, à la proximité du centre commercial international de Val d’Europe…

Tel est le concept de Villages nature, où des centaines d’ouvriers, techniciens, ingénieurs s’activent pour relever le défi d’une ouverture en juillet prochain. Sans trop de filet, puisque les réservations sont ouvertes depuis plusieurs mois déjà… Ses promoteurs présentent un projet « totalement nouveau », « fondé sur les valeurs de la nature, de l’éducation, du sport et de l’innovation ainsi que la quête d’harmonie entre l’homme et la nature ». Ils vantent un plan d’action durable en 10 cibles mesurables : (zéro carbone, zéro déchet, transports durables, eau durable, etc.).

Ne pas concurrencer Disney

Tout autour de l’aqualagon, édifice de bois et de verre dessiné par l’architecte Jacques Ferrier, des lagons permettent de se baigner à l’extérieur, tout en profitant également de l’eau à 30° issue de la géothermie, marque de fabrique du site. 97 % des besoins en chaleur du complexe seront en effet assurés par la géothermie centrale et le réseau de chaleur associés.

« L’objectif est d’aboutir à ce que Villages nature génère des retombées économiques pour la Seine-et-Marne bien au-delà du seul périmètre du projet », souligne Christophe Mourani, directeur de projet Val d’Europe, Villages nature à la direction des opérations d’EPAFrance.

800 M€ d’investissement privé

L’investissement privé total est de l’ordre de 800 millions d’euros. L’état a assuré la majeure partie des ouvrages primaires, à hauteur de 10,7 millions d’euros. L’échangeur de Bailly, conçu dans le cadre de ce projet, a été financé par la région Ile-de-France (16,4 millions d’euros) et par la Sanef (16,4 millions d’euros). Soit un total d’investissements primaires de 43,5 millions d’euros (TTC). « Le projet profite évidemment d’autres investissements primaires réalisés au titre des développements urbains au nord de l’A4 tels que gare routière ou réseaux d’eau potable, indique Christophe Mourani. Le réseau de chaleur représente un investissement 100 % privé », ajoute-t-il.

Les coûts aménageur assumés par EPAFrance sont de l’ordre de 50 millions d’euros, couverts par la cession des terrains. Ils comportent le foncier, les études et la réalisation de la viabilisation. Il est noté une part très significative portant sur les études écologiques, les compensations et le suivi écologique des milieux naturels. Près de 1 000 emplois directs et 1 600 indirects sont attendus, dans quelque 60 métiers. Villages nature s’est fixé comme objectif d’atteindre, dès l’ouverture, le taux de 6 % d’emploi de travailleurs handicapés.

28 études pour définir le projet

Les premières études préalables à la définition du projet ont démarré dès 2003. Euro Disney et Pierre & vacances créent alors une société d’études commune, « Les Villages nature de Val d’Europe SARL ». Objectif, concevoir un projet de nature afin de participer à l’effort national en vue d’accroître le nombre de touristes annuellement accueillis en France, de 60 à 100 millions. Ce qui suppose un équipement qui ne concurrence pas Disneyland, situé à six kilomètres seulement. Un million de visiteurs par an sont escomptés en rythme de croisière, et près de 200 000 visiteurs à la journée.

« L’objectif est d’aboutir à ce que Villages nature génère des retombées économiques pour la Seine-et-Marne bien au-delà du seul périmètre du projet »

Christophe Mourani, directeur de projet Val d’Europe

L’établissement public d’aménagement EPAFrance – aménageur du site -, créé aux côtés d’EPAMarne pour aménager le Val d’Europe, 4° secteur de Marne-la-Vallée, et pour mettre en œuvre la convention de 1987 signée entre l’Etat français et la Walt Disney company, diligentera ainsi pas moins de 28 études avant d’arriver au projet de Villages nature. Avec une idée maîtresse, reprise par le nom du complexe de loisirs : offrir aux visiteurs un lieu qui magnifie la nature, en la préservant : le jardin utilise des matériaux biosourcés locaux, la ferme permet un contact et une familiarisation avec l’élevage et l’agriculture. Et un élément central : l’eau. En juillet 2012, « Villages nature Paris » obtient sa déclaration d’utilité publique (DUP). Les travaux démarrent à l’été 2013.

 

 

Logo Journal du Grand ParisArticle écrit en partenariat avec Le journal du Grand Paris.

Cet article vous a-t-il intéressé ?

2

oui

non

6

haut de page

Nous suivre

La Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour pouvoir mesurer la fréquentation du site. En poursuivant votre navigation et en faisant défiler la page vous acceptez leur utilisation.

Paramétrer les cookies

Profitez de notre meilleure expérience !

La société Caisse d’Epargne Ile-de-France utilise des cookies pour améliorer votre expérience et pour nous permettre de mesurer l’audience du site. Pour en savoir plus sur les types de cookies utilisés sur ce site et les gérer, cliquez sur « Paramétrer ». Si vous désactivez certains cookies, cela peut affecter votre navigation sur le site.

Plus d'informations

Paramétrer
Tout accepter

Accédez au site sans option

Ces cookies sont indispensables pour permettre le bon fonctionnement du site. Vous ne pouvez pas désactiver ces cookies car le site Internet ne peut pas fonctionner correctement sans eux.

Toujours actif

Accédez au site sans option

Cookies techniques Cookies fonctionnels

Les cookies techniques servent, par exemple, à garder temporairement en mémoire les informations de connexion et fournir une connexion sécurisée. Les cookies fonctionnels permettent de mémoriser vos préférences sur le site, comme votre panier par exemple.

Aidez-nous à améliorer notre site

Ces cookies nous permettent d’analyser votre navigation et de mesurer l’audience de caisse-epargne-ile-de-france.fr en vue d'optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d'intérêt.

Accepter
Confirmer