“Votre talent nous inspire !” La nouvelle marque employeur de la Caisse d’Epargne Ile-de-France

Print parisien femme

«Forte de son ancrage sur le territoire francilien, la Caisse d’Epargne Ile-de-France a construit et développé une nouvelle marque employeur afin de fidéliser ses collaborateurs mais aussi pour attirer des talents. Une marque employeur qui a donc été créée dans sa globalité tant pour l’interne que pour l’externe et qui ne se limite pas à une simple marque de recrutement. Les messages véhiculés sont porteurs d’humanité et de sincérité, ce qui est primordial pour nous.» indique Christine Bouvier, DRH de la Caisse d’Epargne Ile-de-France.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

Prêt à impact : la dynamique est lancée

Adobestock 433760081 preview

Après avoir innové en signant son 1er Prêt à Impact en octobre 2020 avec la Régie Immobilière de la Ville de Paris, la Caisse d’Epargne Ile-de-France a continué sa marche en avant avec 4 nouveaux contrats entre mars et juin 2021. Deux prêts à impact social et deux autres sur des thématiques environnementales pour des montants allant de 10 à 30 M€. Les entreprises concernées sont ICF La SABLIÈRE, DOMNIS, 1001 VIES HABITAT et encore BATIGÈRE en IDF. Quant aux associations bénéficiaires : Habitat & Humanisme, Agelis, SAMU SOCIAL DE PARIS et la Fondation BATIGÈRE. Une nouvelle signature avec RIVP est également prévue pour courant juillet. Un vrai succès pour cette offre responsable indexée sur des objectifs sociaux et environnementaux qui s’inscrit pleinement dans la stratégie RSE de la CEIDF.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

Succès pour le premier HACKATHON Spectacle vivant

1634625392033

L’objectif ? Se mobiliser pour faciliter l’accès aux TPE, PME acteurs de l’ESS aux retombées économiques des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 – Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 en les accompagnant dans la procédure de réponse aux appels d’offres avec les réseaux professionnels et d’autres acteurs de soutien comme la CRESS IDF.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

La CEIDF partenaire financier de la reconstruction de l’Hôpital Marie Lannelongue

Adobestock 369476153 preview

Le financement de la reconstruction de l’Hôpital Marie Lannelongue dans le cadre de la relation commerciale avec le Groupe Hospitalier Saint-Joseph a été validé le 21 juillet dernier. La BDR est intervenue dans ce projet en tant qu’Arrangeur, Agent et Prêteur aux côtés de la Banque. Le budget global de financement est de 70M€.

L’Hôpital Lannelongue, situé au Plessis-Robinson dans les Hauts-De-Seine, est spécialisé dans la chirurgie thoracique et vasculaire ainsi que dans la chirurgie cardiaque. Il accueillera également un centre de recherche et de formation.

Le nouveau site de l’Hôpital pourra accueillir 250 lits qui seront répartis sur les 38 000m² de plancher de l’établissement. L’édifice se divisera en 6 étages montés sur un rez-de-chaussée et un parking souterrain. Une infrastructure qui sera significative pour la région Ile-de-France. L’ancien site de l’Hôpital sera transformé en nouveaux logements.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

Le prêt à impact social et environnemental : Simplement ingénieux, doublement vertueux !

Clefs de chez soi

Zoom sur l’emprunteur

1001 vies habitat, acteur majeur du logement social en Ile-de-France depuis plus de 60 ans

“Le Prêt à Impact nous donne les moyens de faciliter encore plus l’accès au logement sur le territoire. Sa dimension sociétale correspond à ce que nous sommes : éthiques et engagés. Après consultation de nos salariés, nous avons décidé de lier notre éventuelle bonification au Samusocial de Paris… Nous sommes fiers de ce soutien !”

Michel Ogilaro, Directeur du Pôle Performance Economique et Financière de 1001 Vies Habitat

Bailleur social et filiale du groupe AXA, le groupe 1001 Vies Habitat (ex-Groupe Logement Français) gère des logements à destination de populations modestes. Sa particularité : proposer des loyers variant selon les niveaux de revenus. Le groupe est en charge de la gestion d’un parc de 90 000 logements dont 66 000 en Ile-de- France, comptant plus de 240 000 locataires. Parallèlement, 1001 Vies Habitat est un promoteur majeur, construisant ou achetant des biens déjà bâtis. Adossé au modèle de l’économie circulaire, 1001 Vies Habitat réinvestit la quasi-intégralité de ses fonds au service du développement de son parc locatif.

Pourquoi le choix du prêt à impact

En dehors de la Caisse des Dépôts, 1001 Vies Habitat fait appel à d’autres financeurs, dont la Caisse d’Épargne Ile-de-France. Soucieux d’investir en cohérence avec sa politique environnementale et RSE volontariste, le groupe s’est tourné naturellement vers le Prêt à Impact. Les fonds permettront notamment de construire pour passer de 1 700 logements neufs livrés en 2020 à 2 000 logements par an en vitesse de croisière. Le Prêt à Impact sera aussi mis au service de l’effort de rénovation des bâtiments, principalement axée sur la transition énergétique, et ce, pour un montant de 350 millions d’euros.

Zoom sur l’Association

“Le Prêt à Impact est un moyen pour nous de disposer de ressources supplémentaires pour tester de nouvelles solutions : c’est un vrai tremplin pour l’innovation sociale. Le soutien de 1001 Vies Habitat et de la Caisse d’Epargne Ile-de-France constitue une aide cruciale pour les plus démunis… merci !”

Vanessa Benoit, Directrice Générale du Samusocial de Paris

Depuis sa création en 1993 par Xavier Emmanuelli, la mission du Samusocial de Paris s’est adaptée aux nouveaux visages du “sans-abrisme” : jeunes, familles, femmes, réfugiés… Son action revêt de multiples facettes, notamment :

  • L’aller vers :Des équipes mobiles qui se déplacent auprès des personnes les plus vulnérables.
  • L’hébergement :Des centres d’hébergement adaptés aux personnes isolées, aux couples, aux familles… mais aussi l’hébergement hôtelier.
  • Le soin :Lits Halte Soin Santé et Lits d’Accueil Médicalisés pour les personnes sans domicile qui ont besoin de soins quotidiens, lutte contre la tuberculose…
  • La régulation :La centralisation de la demande d’hébergement et la mise en relation avec l’offre disponible, et le suivi des parcours des personnes.
  • L’observation :Familles à l’hôtel, santé mentale des sans-abris, nouveaux démunis liés à la crise sanitaire, les enquêtes et études alimentent le débat et conditionnent les actions futures engagées par les pouvoirs publics.

Le Prêt à Impact, un booster pour l’innovation sociale !

L’apport du Prêt à Impact permettra de financer de nouveaux projets, mais aussi des stratégies plus globales comme la pair-aidance, l’aide aux usagers par d’autres usagers. Le Samusocial de Paris expérimente sans cesse de nouvelles solutions, créant une véritable dynamique d’innovation sociale au service des plus fragiles. A titre d’exemples :

  • Hygiène et soins pour les femmes en grande précarité :Les bains-douches de Charenton ont été mis à disposition du Samusocial de Paris. Le lieu propose un accès gratuit aux sanitaires et aux douches ainsi qu’un accompagnement sanitaire et social.
  • Une halte à l’Hôtel de Ville de Paris :La salle des Tapisseries propose une quarantaine de lits et des espaces d’intimité aux sans-abri. Ils peuvent mettre à jour leur dossier administratif, déposer une demande d’asile, se soigner et accéder à une boîte mail.

Pour Sébastien de Vanssay; Directeur des Clientèles Institutionnelles, “La mise en place de ce prêt à Impact social et environnemental marque une nouvelle étape dans notre relation de partenariat de long terme avec 1001 Vies Habitat. Portés par le même ADN et les mêmes convictions d’agir pour une société plus inclusive, nous sommes très heureux d’associer le Samusocial de Paris, acteur d’innovation sociale envers les plus démunis”.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

La CEIDF, un partenaire engagé du Salon Produrable

Produrable 5 300x169

Un évènement riche en sens

Le Salon Produrable est le plus grand rendez-vous européen B to B des acteurs et des solutions en faveur de l’économie durable. Organisé en partenariat avec le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, il a rassemblé cette année encore des milliers d’acteurs du secteur, des partenaires, des conférenciers et a
connu une large couverture médiatique.

De forts enjeux commerciaux

Notre présence sur place répondait à des enjeux commerciaux liés à l’économie durable. Il s’agissait d’abord de réaffirmer que la CEIDF est un acteur engagé en matière de RSE sur son territoire, en proposant des solutions concrètes et responsables (offre ISR, Prêts à Impact, rénovation énergétique, financements de projets d’énergies renouvelables, mobilité verte).
L’objectif était également de nouer de nouveaux contacts pour de futurs partenariats et de donner de la visibilité à des clients et partenaires dont l’activité apporte une solution aux enjeux du développement durable. Cet évènement a renforcé la fidélisation des clients invités, essentiellement issus du marché de l’économie sociale (ESI), lesquels ont été accueillis par leur chargé d’affaires dédié.

Une présence remarquée

Avec son espace “Carrefour RSE“, la CEIDF était stratégiquement positionnée dans les travées du Salon. Une trentaine d’intervenants sélectionnés parmi les clients de l’économie sociale, les fournisseurs et des partenaires sont venus témoigner et partager leur expérience. Nous sommes également intervenus lors d’une grande conférence plénière de 400 personnes sur le thème “Réorienter la finance” lors de laquelle Sébastien de Vanssay, Directeur des Clientèles Institutionnelles, est intervenu.
L’objectif était également de nouer de nouveaux contacts pour de futurs partenariats et de donner de la visibilité à des clients et partenaires dont l’activité apporte une solution aux enjeux du développement durable. Cet évènement a renforcé la fidélisation des clients invités, essentiellement issus du marché de l’économie sociale (ESI), lesquels ont été accueillis par leur chargé d’affaires dédié.

Retrouvez ici les moments forts du Salon Produrable.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

Un quartier innovant et vertueux dans le futur village des athlètes

Groupement nexity sa eiffage immobilier idf light

Dans le cadre de la construction du Village des athlètes, la Caisse d’Epargne Ile-de-France participe au financement de la SCCV Quinconces (groupement formé par la Caisse des Dépôts, CDC Habitat et Icade Promotion) à hauteur de 93 M€. Forte de son expertise reconnue sur ce type de financements, la Caisse d’Epargne Ile-de-France joue le rôle d’arrangeur et d’agent du financement sur ce projet, et se positionne comme le point de contact privilégié entre la SCCV Quinconces, opérateur lauréat de la consultation lancée par SOLIDEO pour le secteur D du village des athlètes, et les 8 autres banques du réseau Caisse d’Epargne. Cette opération d’envergure, prévoit, en “phase héritage“, la reconversion innovante et vertueuse des logements accueillant les athlètes en 650 logements familiaux, bureaux et commerces ainsi qu’une forêt urbaine de 3 000 m2. Par sa contribution, la Caisse d’Epargne Ile-de- France démontre une fois de plus son engagement et sa volonté en faveur d’une société plus responsable et inclusive.

Fin 2024, le Village de athlètes, sera reconverti en un réel quartier de vie pour les habitants de Saint-Ouen-sur-Seine. La CEIDF est partie prenante du financement de ce nouveau quartier. Fidèle à ses valeurs d’utilité et de solidarité, la Caisse d’Epargne Ile-de-France, affirme à nouveau via ce financement sa mobilisation en faveur du développement économique et social des territoires.

Un projet ambitieux et responsable

Ce projet de près de 51 700 m², répond aux enjeux du territoire de Seine-Saint- Denis par la création d’un nouveau quartier à partir des infrastructures du Village des athlètes, qui se composera de 18 % de bureaux, 5 % d’activités et de commerces et environ 650 logements. Il déclinera de manière forte les ambitions environnementales et sociales du Village des athlètes. Le projet implique de fortes notions sociales telles que l’inclusion, la mixité urbaine et la transition écologique avec l’implantation d’une forêt urbaine, prolongée par des jardins sur les toits. Cet îlot de fraicheur contribuera à la lutte contre les îlots de chaleur. Alignés sur les accords de Paris, le projet intègre un très haut niveau d’exigence environnementale et vise la réduction des émissions de carbone sur l’ensemble des bâtiments qui seront livrés.

Avec environ 7 hectares d’espaces verts, la nature occupera une place essentielle au sein du Village des athlètes. Un véritable parc urbain, des îlots paysagers ou encore les berges de Seine réaménagés offriront ainsi des lieux de promenades, de détente et de loisirs. Le Village des athlètes incarnera l’urbanisme du XXI° siècle grâce à sa performance énergétique, sa neutralité carbone et une forte valorisation de la biodiversité. Son aménagement est également imaginé pour favoriser le “vivre ensemble” et le développement d’une société inclusive, prenant en compte la diversité des besoins de chaque citoyen et notamment des personnes en situation de handicap.

La Caisse d’Epargne Ile-de-France a apporté un financement d’un montant de 93 M€ en associant 8 autres Caisses d’Epargne (CEBFC, CEHDF, CEGEE, CELC, CEMP, CEN, CEPAL, CERA) et la Compagnie Européenne de Garanties et Cautions (CEGC). Elle permet à la banque mutualiste de soutenir le groupement formé par la Caisse des Dépôts, CDC Habitat et Icade Promotion, à travers la SCCV Quinconces, dans sa volonté de transformation de cet héritage en quartier inclusif et écologique.

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

La Caisse d’Epargne Ile-de-France au côté de SEQENS œuvre pour un habitat social durable

6 bis

Cette enveloppe de financement s’inscrit dans la volonté de Seqens, un des acteurs majeurs du logement social en Région Ile-de-France, de poursuivre le programme de rénovation de son parc de 100 000 logements, avec l’objectif d’en réduire de manière significative la consommation énergétique moyenne.

Cette 3eme convention de partenariat souligne ainsi toute l’implication de la Caisse d’Epargne Ile-de-France au côté de Seqens, dans le développement d’un habitat social durable et respectueux de l’environnement.

6

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !

Le label Relance permet de donner du sens à son épargne

5

Pouvez-vous nous présenter brièvement le label Relance ?

Ce label a été créé pour permettre aux épargnants de participer à la relance de l’économie française en identifiant les fonds qui facilitent le financement des entreprises et la reprise de l’investissement. Alors que l’excès d’épargne accumulé par les Français au gré des confinements successifs était évalué à plus de 140 milliards d’euros à la fin du premier trimestre, le label vise notamment à encourager l’apport d’argent frais aux entreprises françaises et en particulier aux PME et ETI, par la mobilisation d’une partie de cette surépargne.
À ce titre, parmi les conditions posées aux sociétés de gestion pour obtenir le label (décerné pour une durée de quatre ans), les fonds doivent participer à au moins cinq opérations d’augmentation de capital ou d’introduction en Bourse par an.

Quels types d’entreprises sont ciblés par les fonds labellisés ?

Les fonds labellisés présentent des profils très variés. Si de nombreux fonds sont investis dans des entreprises cotées (et au moins pour partie dans des PME et ETI cotées), environ 130 fonds sur les 200 labellisés à date sont ainsi investis dans des entreprises non cotées. Il s’agit généralement de sociétés innovantes en phase de développement et qui ont besoin d’argent frais pour croître et créer des emplois. Les fonds doivent également s’inscrire dans une démarche ESG, c’est-à-dire intégrer dans leurs décisions d’investissement des critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance et contribuer à la progression des entreprises en la matière. Le Label Relance est cumulable avec d’autres labels spécialisés dans l’ESG (ISR, Greenfin etc.). À noter que nous ne sommes pas dans une démarche d’exclusion ; l’objectif étant d’irriguer en financements de long terme l’ensemble de l’économie française. Les entreprises qui exercent des activités liées au charbon ne peuvent toutefois pas figurer au portefeuille des fonds labellisés.

Pour les épargnants peu familier des placements financier, comment utiliser ce label ?

Les fonds labellisés peuvent être logés dans les produits d’épargne habituels : assurance-vie (un tiers des fonds labellisés sont accessibles en unités de compte), Plan d’épargne en actions (PEA), Plan d’épargne retraite (PER), épargne salariale (PEE, PEI), etc. Avec près de 200 fonds labellisés Relance, c’est désormais une gamme suffisamment diversifiée de fonds qui s’offre à vous pour soutenir la reprise, et ce quel que soit votre âge, votre profil de risque, votre degré d’engagement en matière de finance responsable ou même votre ancrage territorial si vous voulez encourager, par exemple, l’investissement dans votre région préférée. L’important est que ce label puisse répondre à chaque demande d’épargnant qui souhaite utiliser son argent pour participer à la relance de l’économie en soutenant les entreprises françaises et les créations d’emplois, tout en bénéficiant de placements très rémunérateurs sur longue période et parfois associés à des avantages fiscaux substantiels.

*Les fonds sont des Organismes de placement collectif (OPC)

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !