Publié le 15/02/2022

2 min

Le label Relance permet de donner du sens à son épargne

Le label Relance a été instauré en Octobre 2020 pour les épargnants qui souhaitent soutenir en priorité les entreprises françaises, et notamment les PME et ETI. En près d’un an d’existence, il a déjà été décerné à près de 200 fonds. Rencontre avec Paul-Simon Bénac, Adjoint au Chef du Bureau Epargne et Marchés à la Direction Générale du Trésor.

croix

Pouvez-vous nous présenter brièvement le label Relance ?

Ce label a été créé pour permettre aux épargnants de participer à la relance de l’économie française en identifiant les fonds qui facilitent le financement des entreprises et la reprise de l’investissement. Alors que l’excès d’épargne accumulé par les Français au gré des confinements successifs était évalué à plus de 140 milliards d’euros à la fin du premier trimestre, le label vise notamment à encourager l’apport d’argent frais aux entreprises françaises et en particulier aux PME et ETI, par la mobilisation d’une partie de cette surépargne.
À ce titre, parmi les conditions posées aux sociétés de gestion pour obtenir le label (décerné pour une durée de quatre ans), les fonds doivent participer à au moins cinq opérations d’augmentation de capital ou d’introduction en Bourse par an.

Quels types d’entreprises sont ciblés par les fonds labellisés ?

Les fonds labellisés présentent des profils très variés. Si de nombreux fonds sont investis dans des entreprises cotées (et au moins pour partie dans des PME et ETI cotées), environ 130 fonds sur les 200 labellisés à date sont ainsi investis dans des entreprises non cotées. Il s’agit généralement de sociétés innovantes en phase de développement et qui ont besoin d’argent frais pour croître et créer des emplois. Les fonds doivent également s’inscrire dans une démarche ESG, c’est-à-dire intégrer dans leurs décisions d’investissement des critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance et contribuer à la progression des entreprises en la matière. Le Label Relance est cumulable avec d’autres labels spécialisés dans l’ESG (ISR, Greenfin etc.). À noter que nous ne sommes pas dans une démarche d’exclusion ; l’objectif étant d’irriguer en financements de long terme l’ensemble de l’économie française. Les entreprises qui exercent des activités liées au charbon ne peuvent toutefois pas figurer au portefeuille des fonds labellisés.

Pour les épargnants peu familier des placements financier, comment utiliser ce label ?

Les fonds labellisés peuvent être logés dans les produits d’épargne habituels : assurance-vie (un tiers des fonds labellisés sont accessibles en unités de compte), Plan d’épargne en actions (PEA), Plan d’épargne retraite (PER), épargne salariale (PEE, PEI), etc. Avec près de 200 fonds labellisés Relance, c’est désormais une gamme suffisamment diversifiée de fonds qui s’offre à vous pour soutenir la reprise, et ce quel que soit votre âge, votre profil de risque, votre degré d’engagement en matière de finance responsable ou même votre ancrage territorial si vous voulez encourager, par exemple, l’investissement dans votre région préférée. L’important est que ce label puisse répondre à chaque demande d’épargnant qui souhaite utiliser son argent pour participer à la relance de l’économie en soutenant les entreprises françaises et les créations d’emplois, tout en bénéficiant de placements très rémunérateurs sur longue période et parfois associés à des avantages fiscaux substantiels.

*Les fonds sont des Organismes de placement collectif (OPC)

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !