Publié le 21/07/2022

2 min

Mécène du Festival Les Etoiles du Classique

croix

Grand mécène de la culture, la Caisse d’Epargne Ile-de-France a soutenu la première édition du Festival de Saint-Germain-en Laye, Les Etoiles du Classique, qui s’est tenu du 1er au 3 juillet 2022.

Fidèles à notre engagement pour favoriser l’accès à la culture du plus grand nombre, nous sommes fiers de nous être associés à cet événement exceptionnel qui promeut de jeunes musiciens et met en lumière la musique classique.

Une nouvelle génération d’artistes

L’occasion a été offerte aux nombreux spectateurs de rencontrer la toute nouvelle génération d’artistes de grand talent réunis autour de Martha Argerich, pianiste de renommée et marraine du Festival.

Parmi eux :

La Violoniste Thomas LEFORT :

Le trio : Vassily Chmykov, Bruno Philippe et Akane Sakai :

La trompettiste, Lucienne Renaudin Vary :

Les chanteuses : Cyrielle Ndjiki et Irina Kyshliaruk

Un festival basé sur la filiation, la transmission, l’ouverture et la bienveillance

Dans un cadre chaleureux, les jeunes talents ont bénéficié de tous les outils disponibles pour trouver à l’occasion du Festival une véritable opportunité : celle de faire décoller leur carrière et de saisir leur chance au contact de professionnels influents du secteur. Cette énergie a trouvé pleinement sa place à Saint-Germain-en-Laye grâce à une grande scène ouverte et ses quelques 8 000 spectateurs.

Sensible à rendre accessible à tous de tels événements musicaux, l’équipe du Festival a ouvert une fenêtre sur les troubles du spectre de l’autisme en favorisant l’accueil de jeunes qui ne trouvent pas encore facilement leur place dans une salle close et régie par de nombreux codes afin qu’ils puissent partager et vivre eux aussi cette joie des concerts comme tout public. Parmi les invités, deux jeunes prodiges atteints d’autisme ont été présents sur scène.

 

Des valeurs d’ouverture que la Caisse d’Epargne Ile-de-France a été heureuse de pouvoir partager en musique !

Cet article vous a intéressé ?
Partez-le sur les réseaux !